Les normes sauvent des vies

Le parcours de la transformation de la chaîne d’approvisionnement dans trois systèmes de santé autour du monde

L’étude de la chercheure canadienne Dre Anne Snowdon apporte de nouvelles preuves démontrant que les infrastructures de la chaîne d’approvisionnement intégrant les normes mondiales permettent de réduire les coûts liés aux stocks et les coûts liés au personnel par cas et – ce qui est plus important encore – de diminuer le nombre d’événements qui ne devraient jamais arriver et qui peuvent causer du tort aux patients.

La recherche démontre un rendement du capital investi de 400 % à 700 % pour les organisations des soins de santé qui ont mis en œuvre une infrastructure de la chaîne d’approvisionnement intégrant l’adoption des normes mondiales, qui réduit considérablement les coûts liés aux stocks et au personnel.

Le rapport de recherche récemment publié, intitulé The Impact of Supply Chain Transformation in Health Systems: Alberta Health Services, Mercy Health System, National Health Service (L’incidence de la transformation de la chaîne d’approvisionnement dans les systèmes de santé : Alberta Health Services, Mercy Health System, National Health Service) comprend trois études de cas internationales :

Alberta Health Services – Canada

Alberta Health Services

La stratégie de la chaîne d’approvisionnement des Alberta Health Services (AHS) a commencé en 2010, lorsque l’Alberta est devenue la première province canadienne à regrouper ses 13 centres de santé régionaux à l’échelle de toute la province.

Les normes mondiales ont été introduites dans plusieurs processus d’affaires à travers la province, y compris pour le contrôle des stocks et l’approvisionnement. Les normes mondiales ont permis de faire le suivi et de repérer les produits et le matériel à l’échelle de la province afin de permettre de mieux comprendre comment les stocks sont utilisés, à quelle fréquence, et à quel moment ils doivent être réapprovisionnés.

Grâce au suivi et à la traçabilité de la chaîne d’approvisionnement que procurent les normes mondiales, les AHS ont été en mesure de :

  • suivre et repérer précisément chaque produit à l’échelle de la province portant un Code article international unique (GTIN)
  • créer une liste maître de produits de 100 000 produits
  • profiter d’un rendement du capital investi de 700 %

Lisez le résumé de l’analyse de cas


Tiré de The Impact of Supply Chain Transformation in Health Systems: Alberta Health Services, Mercy Health, National Health Service (2018)

  • L’adoption de base du personnel clinique est fondamentale au succès de la mise en œuvre d’une infrastructure de chaîne d’approvisionnement. Lorsque le personnel clinique pouvait voir la valeur des données créées par l’infrastructure de la chaîne d’approvisionnement, les médecins prenaient un rôle de premier plan et encourageaient la lecture des codes à barres à même le site des soins et l’utilisation des outils de la chaîne d’approvisionnement afin d’améliorer la qualité des soins, la sécurité et l’efficience des soins fournis.
  • L’intégration du personnel de la chaîne d’approvisionnement avec le personnel soignant dans un environnement de soins aux patients a permis de les sensibiliser et de leur expliquer la valeur des outils et des données de la chaîne d’approvisionnement, ce qui en retour a amélioré la qualité des soins aux patients et réduit les coûts des programmes cliniques. Le personnel de la chaîne d’approvisionnement a été en mesure d’optimiser les stocks en profitant de l’expertise du personnel clinique, alors que ce dernier a bénéficié d’une efficience et d’une productivité améliorées pour fournir des soins aux patients.

La recherche de la Dre Anne Snowdon de 2016 intitulée Visibility: The New Value Proposition for Health Systems (« Visibilité : Nouvelle proposition de valeur pour les systèmes de santé ») analyse les données relatives aux erreurs médicales actuelles ainsi que les possibilités offertes par les infrastructures de la chaîne d’approvisionnement dans le secteur des systèmes de soins de santé en tant que stratégie pour améliorer la sécurité des patients et optimiser l’efficience opérationnelle lors de la prestation des soins. Voici quelques faits saillants tirés de cette recherche.

Tiré de Visibility: The New Value Proposition for Health Systems (2016)

  • Les systèmes de soins de santé ne peuvent pas suivre et repérer les produits qui ont été utilisés lors des soins, et ne sont pas en mesure d’établir un lien entre le produit et les résultats des patients. De même, les patients n’ont pas accès aux informations sur les produits utilisés durant les processus de soins. La capacité de lier les résultats des patients aux produits utilisés est très limitée, les événements indésirables ne peuvent pas être suivis d’un système de soins à un autre, et les rappels de produits sont faits selon des processus manuels dans la plupart des cas.
  • Les organisations de santé n’ont pas les outils numériques ni l’infrastructure de chaîne d’approvisionnement permettant d’effectuer des « vérifications doubles » automatisées qui avertiraient les médecins et qui leur permettraient de gérer les risques de façon proactive et de protéger les patients des dangers.
  • Les systèmes de santé ne font pas le suivi du rendement des produits, et n’effectuent pas systématiquement d’évaluations liées aux résultats des patients après la mise en marché du produit, ce qui permettrait d’identifier les produits et les processus de soins qui donneraient les meilleurs résultats pour les patients. Ce manque de traçabilité des résultats entre les processus de soins et les produits utilisés empêche les intervenants de l’industrie d’obtenir des preuves tangibles de résultats de produits, preuves qui pourraient servir à améliorer la conception des produits.
  • Les leaders des systèmes de santé connaissent rarement les meilleures pratiques en gestion de la chaîne d’approvisionnement et en logistique, et la gestion de la chaîne d’approvisionnement n’est pas très bien développée dans les programmes de gestion de la santé.

Qu’est-ce que la visibilité de la chaîne d’approvisionnement?

L’infrastructure de la chaîne d’approvisionnement des systèmes de soins de santé assure la traçabilité de chaque produit, chaque patient et chaque processus de soins. Ces éléments sont suivis numériquement et liés aux résultats des patients afin de déterminer les produits et les processus de soins qui donnent les meilleurs résultats pour les patients, ainsi que les conditions grâce auxquelles ils ont été obtenus.

Les normes mondiales de la chaîne d’approvisionnement de GS1 sont un élément essentiel permettant d’effectuer le suivi et d’assurer la visibilité le long de la chaîne d’approvisionnement afin d’appuyer la qualité des soins, la sécurité des patients, et la réduction des coûts des systèmes de santé.

À l’heure actuelle, aucun pays (y compris le Canada) n’a mis en œuvre une infrastructure de la chaîne d’approvisionnement englobant plusieurs systèmes de soins de santé appuyées par les normes mondiales. Toutefois, les organisations qui commencent à mettre en œuvre des infrastructures de la chaîne d’approvisionnement observent un taux élevé de rendement du capital investi ainsi que des effets concrets sur la sécurité des patients.